L’art dans les chapelles. 8/7 > 18/9/16

L’art dans les chapelles, invite chaque été depuis 25 ans, des artistes contemporains à dialoguer avec le patrimoine religieux de la vallée du Blavet et du Pays de Pontivy.

Trois circuits balisés vous conduisent dans un parcours qui relie le paysage à la chapelle, la peinture contemporaine à la peinture polychrome, l’architecture religieuse à la sculpture d’aujourd’hui.
Une double invitation à découvrir la création de notre époque et à porter un regard nouveau sur notre patrimoine.

8 juillet > 18 septembre 2016
Juillet et août :  Ouvert tous les jours, de 14h à 19h, Fermé le mardi  (sauf pour les ateliers nomades, voir ci-dessous)
Septembre : Ouvert les trois premiers week-ends (samedi et dimanche) de 14h à 19h.

Entrée libre et gratuite
Un guide vous accueille dans chaque chapelle.

Accueil et départ des circuits :
Point-Accueil, la maison du chapelain
lieu dit Saint-Nicodème
56930 Pluméliau  (Plan d’accès)

Boutique, librairie : Petit Journal avec carte détaillée des circuits (5 €), Catalogue d’exposition (18 €), cartes postales, éditions d’art, oeuvres multiples et nombreux documents sur les artistes et les chapelles, circuits vélos et documentation touristique.

Pascal Mirande – « Le faussaire »

« Faussaire de famille : photographe et plasticien, Pascal MIRANDE emprunte des chemins de traverse. La rétrospective présentée ici relève du voyage d’un photographe au pays des archétypes. A chaque photo, il se réinvente une filiation, avec une image, un thème ou un auteur du passé dont il recrée une représentation.
S’inventer une famille en photographie, revisiter son histoire, ses sujets, ses regards, ses intentions, ses émotions. Fouiller ce qui précisément fait cliché. Voilà ce qui motive l’artiste dans cette démarche. Une petite entreprise à la saveur d’aventure…
Il se dégage de ce travail une jubilation évidente : là où le photographe professionnel traditionnel apporte toute son attention au soin de la réalisation (la photographie argentique est un medium très exigeant, à la limite de la maniaquerie. Il faut sans cesse empêcher que quelque chose n’arrive qui se mettrait en travers du précieux projet du tirage : poussière, voile de lumière sur le papier, asepsie quasi clinique du travail en laboratoire…) Pascal Mirande s’en donne à cœur joie avec le métier : tacher le papier, choisir volontairement un cadre écorné et abîmé (où la visite chez Emmaüs participe de l’appropriation de la mémoire)…Imiter l’apparence de l’ancien jusque dans le moindre détail. Faire du vieux avec du neuf et du neuf avec du vieux.
Brouiller les pistes : du numérique à l’argentique, de l’Histoire à l’histoire, du sujet à l’objet… L’oxymore comme jeu et comme enjeu : du vrai faux et du faux vrai… »
Nicole Vitré

L’imagerie. 19, rue Jean Savidan – 22300 Lannion

Les Rouart, de l’impressionnisme au réalisme magique

La renaissance du nouveau Musée de Pont-Aven se réalise sous le signe de l’impressionnisme avec l’exposition de trois générations d’artistes et mécènes : Henri Rouart (1833-1912), son fils Ernest Rouart (1874 – 1942), son petit-fils Augustin Rouart (1907 – 1997). Au total, près de 130 oeuvres seront exposées, en provenance de collections particulières et de grands musées (Musée d’Orsay, Musée Marmottan-Monet, Musée des années 30…) et inviteront à la contemplation de l’œuvre intime de chacun des peintres. Henri Rouart, peintre du paysage, fut l’élève de Corot. Il fut aussi l’un des tout premiers collectionneurs des œuvres de Gauguin. Il réalise, tout comme son fils, Ernest Rouart, de beaux portraits de ses proches. Unique élève de Degas, Ernest Rouart épouse Julie Manet, fille de Berthe Morisot et d’Eugène Manet. Quant à Augustin Rouart, il s’abstrait de l’impressionnisme pour construire un style original qualifié de « réalisme magique » par Bruno Foucart.

Musée de Pont-Aven. Place Julia. 29930 Pont-Aven. Du samedi 26 mars au dimanche 18 septembre 2016 de 10:00 à 18:00

La Route du Rock 2016

La Route du Rock 2016 présente sa vingt-sixième édition du 11 au 14 Août à Saint Malo.

Toujours fidèle à sa ligne artistique indépendante, voici les dix premiers noms de cette nouvelle Collection Été : La Femme qui viendra présenter son second album à paraître en septembre, les toujours classieux Tindersticks, Battles et son math-rock fascinant, le « super-groupe » Minor Victories (composé de membres de Slowdive, Mogwai et Editors), le retour inespéré de Lush après 20 ans d’absence, les impressionnants Suuns, le génial Kevin Morby, l’envoûtante Julia Holter, la révélation Hælos et l’électronicien anglais Rival Consoles.

La création artistique coréenne

La création artistique coréenne s’invite en Morbihan ! 3 expositions organisées dans le cadre de l’Année France-Corée sont présentées au Domaine de Kerguéhennec du 6 mars au 5 juin 2016 dans le château, les écuries, la cour d’honneur et la chapelle.

Dansaekhwa, l’aventure du monochrome en Corée, des années 70 à nos jours

Park Seo-Bo, Chung Chang-Sup, Chung Sang Hwa, Ha Chong Hyun, Yun Hyong Keun, Lee Kang So, Lee Dong Youb, Choi Byung So
[château]

Pour la première fois en France, en collaboration avec le Gyeonggi Museum of Modern Art (GMOMA), une exposition est consacrée à Dansaekhwa. Apparu dès les années 70, ce mouvement artistique qui n’a cessé d’évoluer, se distingue de l’art monochrome ou minimal occidental par sa forte dimension méditative sollicitant tout le corps, et nécessitant une grande concentration physique et mentale. Cette exposition présente une sélection d’œuvres  des artistes fondateurs du mouvement, tels que PARK Seo-Bo et HA Chong Hyun, et de la génération suivante, comme LEE Kang So qui travaille à donner à la peinture monochrome abstraite de nouvelles dimensions.

Voir la bande-annonce de l’exposition réalisée par Illés Sarkantyu.

Domaine de Kerguéhennec. 56500 Bignan. Entrée libre – Du mercredi au dimanche, de 12h à 18h (6 mars-5 juin)

La fête vue par les peintres en Bretagne au musée du Faouët

Au cours des 19e et 20e siècles, la Bretagne a connu un formidable engouement auprès des peintres. En raison notamment de l’exceptionnelle richesse des costumes locaux, ils sont nombreux à avoir été séduits par les pardons, ces grandes fêtes aux aspects à la fois religieux et profanes. Indépendamment de cela, ils ont aimé représenter les danses, les sonneurs, les luttes bretonnes, les mariages, les fêtes foraines, les cirques… Tous ces moments heureux de l’existence ont inspiré quantité d’œuvres à des artistes célèbres ou moins connus.

C’est ce que révèle cette exposition, La fête vue par les peintres en Bretagne, qui réunit près de 150 peintures, dessins et estampes provenant de nombreuses collections publiques et privées.

Elle s’accompagne d’un beau livre qui analyse les œuvres les plus remarquables en les resituant dans leur contexte de création et les traditions régionales.

Du 2 avril au 9 octobre 2016. Musée du Faouët – 1 rue de Quimper – 56320 Le Faouët.
En avril-mai-juin-septembre et octobre : du mardi au samedi 10h-12h / 14h-18h. Le dimanche 14h-18h. Ouvert les jours fériés – En juillet-août : tous les jours 10h-12h / 14h-18h. Ouvert les jours fériés.

Design. Ronan et Erwan Bouroullec à Rennes

Rennes accueille en 2016 un événement culturel exceptionnel : Les Champs Libres, le Frac Bretagne et le parlement de Bretagne s’associent pour présenter les créations de Ronan et Erwan Bouroullec, designers de renommée internationale.

Les quatre expositions, organisées dans trois lieux emblématiques de la vie artistique, culturelle et historique de la Métropole de Rennes et de la Région Bretagne, invitent à découvrir les réalisations les plus récentes de Ronan et Erwan Bouroullec développées dans trois domaines distincts : l’espace public, la microarchitecture et le design d’objet.

Les Champs Libres proposent leurs premiers projets pensés pour l’espace public créant les conditions d’une rêverie urbaine à travers mobiliers, pergolas, ruisseaux et chapiteaux. Cette métamorphose de l’espace par la ligne, l’harmonie et la transparence, vise à réenchanter les lieux de promenades, de rencontres et d’échanges dans nos villes.

Exposition du 25 mars au 28 août 2016. Les Champs libres. 10 cours des alliés – 35000 Rennes

Chagall. De la poésie à la peinture

« Une nouvelle vision sur l’œuvre de Marc Chagall,  un nouveau regard sur la poésie et la peinture.  Paris, Nice, Roubaix… jamais Chagall n’avait été offert  à la vue du grand public dans le Grand Ouest français.  C’est le rendez-vous que nous donnons cet été à Landerneau, grâce à l’engagement de Jean-Louis Prat, commissaire de l’exposition. Avec lui, invitation est faite  au FHEL, à redécouvrir cette œuvre emblématique. »
Michel-Édouard Leclerc.

Du 26 juin au 1er novembre 2016. Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture. Aux Capucins. 29800 Landerneau

Astropolis 2016

Le mot du curator

Le plus remuant des festivals à danser revient pour sa 22ème édition : trois jours de fête, de tempêtes soniques et de moments uniques dans une cité brestoise revisitée en bastion imprenable des musiques électroniques et son Q.G, l’écrin magique du bois de Keroual.

 La nébuleuse Astropolis y agitera ses plaisirs hédonistes et esprits insolites au sein d’une programmation authentique, éclectique et de découvertes. Rendez-vous les 1, 2 et 3 juillet 2016 à la pointe bretonne !